Conduite du troupeau

DSC_0029

 

LA CONDUITE DU TROUPEAU

Le troupeau est mené en plein air toute l’année, il évolue sur des parcelles de landes de prairies et de bois en fonction des saisons .

Une production au rythme des saisons :

Le Printemps :  C’est la saison des naissances, toutes les mères (environ 310) vont mettre bas pendant le mois de Mars.C’est pour nous la période de l’année qui demande le plus de disponibilité, et une présence quotidienne du matin jusqu’au soir et même parfois la nuit.

 

2 - copie

 

Lorsque l’agneau nait, il reste un jour ou deux avec sa mère en bergerie le temps de nous assurer que tout va bien et de l’inscrire sur le registre d’élevage et quand tout va bien, HOP ! il repart avec sa mère au grand air rejoindre le reste du troupeau

.

brebis et ag rouge

 

L’été : Les agneaux sont sevrés vers 4 mois  au moment ou les mères partent en estive dans les montagnes Ariégeoises. Ils finissent leur croissance et leur engraissement sur les prairies de St Pierre, et sont complétés avec du  foin en fin d’été. Les premiers agneaux sont prêts en Juillet et les ventes s’étalent jusqu‘à l’automne.

L’Automne : c’est le retour des brebis après trois mois de montagne, elles redescendent rondes comme des ballons prêtes pour la lutte, c’est enfin le moment ou les béliers entrent en scène. Après deux mois de préparation comme des athlètes  ils vont passer un mois et demi ensemble.

Vente des derniers agneaux et agnelles.

L’Hivers : les brebis sont en gestation pendant cinq mois (de Octobre à Mars) elles pâturent sur les prairies , dans les landes et les bois,  lorsque la ressource fourragère n’est plus  assez riche, elles sont complémentés avec du foin  jusqu’à la mise bas qui a lieu au mois de Mars.

L’ESTIVE :

DSC_0011

L’estive se situe sur la commune de Mérens entre la station de ski de Bonascre d’un côté et le village de l’Hospitalet de l’autre côté. Les brebis sont acheminées par camion, là-haut elles retrouvent d’autres troupeaux de races différentes et elles sont gardées par deux bergers.